Dessin d'Erik Tartrais : C'est ici le groupe se nourrir? Non, ici c'est dessin et coloriage !

Les 7, 8 et 9 février derniers avait lieu au Conseil économique, social et environnemental la session #5 de la Convention Citoyenne pour le climat. Moments forts de ce week-end, les 150 ont pu confronter leurs propositions à des acteurs économiques, syndicaux et territoriaux ou encore réfléchir collectivement aux moyens de financement de leurs mesures et à l’intérêt de modifier, ou non, la Constitution. Ce sont ces moments que le dessinateur Erik Tartrais a décidé de suivre et d’illustrer.

Affiner les propositions de mesures

Samedi matin, dès 9h00, les 150 membres de la Convention ont rejoint leurs groupes de travail respectifs afin de consolider et affiner leurs propositions de mesures. Les 18 membres du Groupe d’appui, spécialistes des questions économiques, démocratiques, sociales ou environnementales, étaient là pour les accompagner et les conseiller dans l’exploration des  pistes de travail. La complexité du travail et ambition des 150, voilà ce qui a marqué Erik Tartrais lors de ce début de matinée :

Confrontation des propositions de mesures

Un peu plus tard, les 150 membres de la Convention Citoyenne ont pu confronter leurs propositions de mesures, leurs pistes à tout un ensemble d’acteurs économiques, syndicaux ou territoriaux. L’occasion pour eux de poser de nombreuses questions à leurs interlocuteurs :

L’idée est d’inclure l’environnement, l’écologie, au coeur des valeurs républicaines

Moment Constitution

Moment fort de ce samedi, les membres de la Convention Citoyenne se sont retrouvés à 150 dans l’immense salle hypostyle du Palais d’Iéna  et ont travaillé sur une éventuelle modification de l’article 1 de la Constitution. « L’idée, rapporte Grégoire, un des membres de la Convention Citoyenne, est d’inclure l’environnement, l’écologie, au coeur des valeurs républicaines ».

 
Une journée sans fin

Cette longue journée de travail s’est prolongée jusque tard dans la nuit. Armés de cafés, plusieurs dizaines de citoyens se sont portés volontaires afin de finaliser la rédaction des mesures et des propositions. Ce n’est que sur les coups des 23h qu’ils ont enfin pu gouter à un repos mérité : indispensable pour faire face au dimanche qui les attendais.

Laisser un commentaire