Programme de la première session de la Convention Citoyenne pour le climat

 

Vendredi 4 octobre s’ouvre la première session de la Convention Citoyenne pour le Climat. Il s’agit pour les 150 citoyens tirés au sort de prendre leurs marques et d’entamer leurs travaux. Entre présentation de la Convention et de son Comité de gouvernance, intervention du Premier ministre, découverte et présentation de la méthode de travail, premières auditions et sessions de réappropriation, ce week-end s’annonce chargé autant en travail qu’en émotion.

 

 

Les temps forts de ce premier week-end à suivre en direct

 

Vendredi 4 octobre

 
14h – Ouverture de la Convention Citoyenne pour le Climat

  • Mot d’accueil de Patrick Bernasconi, président du Conseil Économique, Social et Environnemental 
  • Interventions de Laurence Tubiana et Thierry Pech, co-présidents, et de Julien Blanchet rapporteur général du Comité de gouvernance 
  • Interventions des garants de la Convention citoyenne, Cyril Dion, Anne Frago et Michèle Kadi

 
16h – Intervention d’Edouard Philippe, Premier ministre et échanges avec les citoyens

 
17h30 – Partage collectif des attentes des membres envers la Convention

 
18h – Décryptage de la mission à laquelle doit répondre la Convention avec « comment réduire d’au moins 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 dans un esprit de justice sociale? »

  • Intervention de Valérie Masson Delmotte, paléoclimatologue 
  • Intervention de Laurence Tubiana, ambassadrice pour la France lors de la COP21 

 
Samedi 5 octobre

 
9h15 – Réponses aux questions des citoyens en lien avec le décryptage de la mission de la Convention

  • Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue
  • Daniel Verger, responsable du Pôle Études-Recherches-Opinion du Secours Catholique 
  • Benoit Leguet, directeur général de l’Institut de l’économie pour le climat (IACE)

 
10h30 – Présentation du Comité de gouvernance

 
11h55 – Echanges entre les citoyens et le Comité de gouvernance sur la mission de la Convention

 
14h – Etat des lieux problématisé de l’action en France, premières expressions des leviers et points de blocage

  • Intervention de Michel Badré, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts et Vice-Président du Conseil Économique, Social et Environnemental
  • Patrick Criqui, directeur de recherche émérite au CNRS sur les politiques climat énergie au Laboratoire d’Économie Appliquée de Grenoble

 
15h – Rencontre avec le Comité légistique et présentation de son appui à la Convention

  • Delphine Hédary, conseillère d’Etat
  • Marine Fleury, maitre de conférences de droit public

 
18h15 – Echanges et mise en commun sur la justice sociale

 

Dimanche 6 octobre

 
9h15 – Temps de partage sur l’appréhension par la Convention des blocages à l’action climatique

 
9h45 – Audition sur les écarts observés entre objectifs et réalités de la politique climatique et les blocages en France

  • Laurent Berger, Secrétaire général de la Confédération française démocratique du travail
  • Élisabeth Borne, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire
  • Anne Bringault, Responsable Transition énergétique pour le Réseau Action Climat 
  • Augustin de Romanet, Président-directeur général du Groupe ADP

 
12h – Tirage au sort des thèmes de travail des cinq groupes et préparation des travaux entre les sessions

 
15h15 – Mise en commun des travaux de la première session

  • Présentation par des volontaires de la synthèse des messages clés
  • Présentation des sujets de travail de la seconde session

 
15h45 – Clôture de la première session

 

 

Premiers pas de la Convention Citoyenne

L’arrivée des citoyens de la Convention au palais d’Iéna, siège du Conseil économique, social et environnemental, est prévue pour vendredi midi. L’occasion pour les 150 citoyens tirés au sort de faire connaissance et de découvrir leur lieu de travail pour les cinq mois à venir.

Cette première demi journée alternera entre répartition des groupes de travail, présentation des membres du Comité de gouvernance, des garants et du fonctionnement global de la Convention Citoyenne. Ce sera l’opportunité pour les co-présidents du Comité de gouvernance Laurence Tubiana et Thierry Pech ainsi que pour le Rapporteur général du comité, Julien Blanchet, de mettre en avant les objectifs de la Convention et l’organisation qui va rythmer ses travaux durant chaque session – travail en plénière ou en plus petits groupes. Ils présenteront également les différents acteurs qui accompagneront leurs travaux à savoir les animateurs, les experts, les chercheurs observateurs, les journalistes et reporters.

Intervention du Premier ministre

Moment fort de cette première session, le Premier ministre Edouard Philippe, accompagné de la Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, Elisabeth Borne, s’exprimera devant les 150 citoyens entre les colonnes de la majestueuse salle Hypostyle du Palais d’Iéna qui représentera leur espace de travail principal. Il présentera la mission confiée par le gouvernement à la Convention citoyenne pour le climat, soit proposer des mesures afin de « réduire d’au moins 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, dans une logique de justice sociale ». Le Président de la République s’est engagé à présenter ces propositions « sans filtre » à référendum, au vote du Parlement et/ou à application réglementaire directe.

Expertises et auditions : les émissions de gaz à effet de serre (GES) françaises passées au crible

Suite à cette intervention, les citoyens pourront amorcer leurs travaux et se saisir de cette commande politique avec l’intervention vendredi en fin d’après-midi, de Valérie Masson Delmotte, paléo-climatologue et Laurence Tubiana, ambassadrice pour la France lors de la COP21. Mécanismes du changement climatique et lien avec les activités humaines, engagements nationaux, européens et internationaux de la France, conciliation de la justice sociale et de la justice climatique, autant de thèmes qui nourriront leurs réflexions et donneront lieu à des travaux de groupes. Se joindront à elles dans un second temps samedi matin Benoit Leguet, directeur général de l’institut de l’économie pour le climat (I4CE), et Daniel Verger, responsable du Pôle Études-Recherches-Opinion du Secours Catholique afin de répondre aux questions suscitées par les échanges de la veille.

Points de blocage et trajectoire de la France

Un second temps de travail de cette première session sera amorcé samedi après-midi par l’intervention de Michel Badré, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts et Vice-Président du Conseil Économique, Social et Environnemental, et Patrick Criqui, directeur de recherche émérite au CNRS sur les politiques climat énergie au Laboratoire d’Économie Appliquée de Grenoble. Il s’agira de présenter l’état des lieux des émissions de gaz à effet de serre en France en identifiant leurs principales sources ainsi que les politiques mises en œuvre jusqu’à aujourd’hui pour y remédier, avant de soulever les dix points de blocage identifiés par le Haut Conseil pour le Climat.

Enfin, les citoyens auditionneront quatre témoins afin de saisir à travers leurs points de vue les écarts observés entre objectifs et réalités et les points de blocage de la transition écologique en France. Ont ainsi été conviés Laurent Berger, Secrétaire général de la Confédération française démocratique du travail, Élisabeth Borne, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire, Anne Bringault, Responsable Transition énergétique pour le Réseau Action Climat et Augustin de Romanet, Président-directeur général du Groupe ADP.

Premier rapport des 150 citoyens

L’ensemble de ces auditions, réflexions et travaux donneront lieu à un rapport d’étonnement de la part des 150 citoyens, qui sera rendu public sur le site de la Convention.

Laisser un commentaire